Les axes de développement

Médiathèque

  •  

    Usine de Mévang au Gabon

     
  •  

    Usine de Moualé au Congo

     

CARTE GÉOGRAPHIQUE INTERACTIVE

Zones d’implantation et flux commerciaux

Les axes de développement

Le développement de Rougier s’appuie sur sa force d’anticipation et sa capacité d’adaptation aux grandes mutations de la filière bois : l’implantation en Afrique en 1952, la gestion forestière responsable dès 1994, la certification FSC et l’industrialisation au cours des dernières années, les plantations forestières tropicales aujourd’hui.

L’industrialisation croissante des productions

Rougier investit en Afrique dans l’optimisation de son efficacité industrielle et dans l’augmentation de la valeur ajoutée créée à partir de la matière première. Depuis quatre ans, le groupe a renforcé cette stratégie, notamment au Gabon où l’interdiction d’exporter les grumes traduit la volonté du gouvernement de favoriser la création locale de valeur ajoutée.

 

La certification de bonne gestion forestière

Anticipant la demande grandissante pour des produits bois répondant aux meilleures normes environnementales, Rougier a engagé depuis de nombreuses années une démarche volontaire de certification par des tierces parties indépendants de ses activités forestières et industrielles, qui lui permet de garantir la conformité de ses produits, services, ou procédures aux standards internationaux les plus exigeants, tel que le FSC®.

 

La diversification de l’offre et des marchés

Le développement de Rougier repose sur la dynamique de diversification de l’offre et des marchés. Cette stratégie s’appuie sur une organisation commerciale dédiée, à l’écoute des évolutions de la demande.

En France, l’élargissement de la gamme de produits et l'extension de l’offre aux produits et aux gammes d’essences de bois résineux et tempérés contribuent au dynamisme de Rougier, en permettant d’être actif sur les segments de marché les plus dynamiques.

Cette diversification s’étend aujourd’hui au domaine des forêts de plantation, grâce aux activités de la filiale Lignafrica (www.lignafrica.com).